22 février 2017

D'autres vies que la mienne (Nie moje życie) - Emmanuel Carrère

Tsunami, perte d'enfant, cancer, mort, difficile de rester indifférent à tant de malheurs. Avant même de lire la première page de mon premier roman d'Emmanuel Carrère, je savais qu'il allait me toucher profondément, d'autant plus que "tout y est vrai.

Mais "D'autres vies que la mienne", telles que l'auteur les décrit ne sont pas que tristesse et souffrance. Il y est aussi question d'une grande amitié entre deux passionnés par leur travail qui se battent avec courage et espoir contre la maladie. Ce livre où le monde de la justice côtoie le monde de la médecine m'a bien évidemment bouleversée mais il m'a permis également de me rendre compte que je porte un regard différent sur cette maladie qui fait souvent si peur. Cancer, chimiothérapie, métastases, Herceptin, Beljanski, ces mots me sont tellement familiers qu'ils ont une autre connotation pour moi que pour la plupart des lecteurs. De part mon travail j'ai un regard plus lucide et plus pragmatique qui ne m'empêche pas d'être admirative envers tous ces malades qui ne se laissent pas abattre par le cancer. Il faut beaucoup de force et de courage pour s'accrocher à la vie tout en se sachant "condamné" dans les cas les plus graves.

Il se dégage de l'écriture d'Emmanuel Carrère beaucoup d'humilité, il ne nous donne aucune leçon. En consacrant son livre à ces gens qu'il a pu croiser, il nous montre quelle attitude on peut adopter, si on est confronté à la maladie, la souffrance et la mort. Face à l'imprévisibilité de la vie, il est important de ne pas ressasser le pourquoi et le comment de ce qui nous accable tout en se cherchant une nouvelle raison de vivre, même s'il faut beaucoup de courage pour aller de l'avant après la perte d'un être cher. "D'autres vies que la mienne" est un hymne à la vie qui continue malgré tout et dont la mort fait partie. Je ne peux que vous le recommander.
Quatrième de couverture: «À quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari. Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire? C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère).
Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour.
Tout y est vrai.»
Folio - 2010 - 352 pages
✮✮✮✮✮

NIE MOJE ŻYCIE

Zabierając się za "Nie moje życie" wiedziałam, że moja pierwsza książka tego popularnego francuskiego pisarza nie będzie lekturą łatwą i przyjemną. Jak pogodzić się z utratą własnego dziecka? Jak stawić czoło śmiertelnej chorobie? Jak dalej żyć bez ukochanej osoby u swego boku?  Tych i wiele innych pytań nasuwa się w trakcie czytania tej niezwykle przejmującej powieści.

Historia bierze swój początek w Sri Lance w 2004 roku, gdzie Emmanuel Carrère spędza wakacje. Wśród wielu ofiar śmiertelnego tsunami, które tego roku nawiedza południowo wschodnią Azje, znajduje się również czteroletnia córeczka jego przyjaciół. Po powrocie do Francji dociera do niego wiadomość o ciężkiej chorobie szwagierki, która umiera po kilkumiesięcznej walce z chorobą. Te dwa tragiczne wydarzenia zmobilizowały autora do napisania bardzo osobistej książki o życiu osób, z którymi zetknął go los.

"Nie moje życie" jest nie tylko smutną i wstrząsajacą relacją o chorobie i cierpieniu. To także pasjonująca historia o wielkiej przyjaźni i zawodowej pasji, o miłości, oddaniu i wielkiej determinacji w walce z rakiem.

Przekazana w eleganckim i pełnym empatii stylu opowieść wzbudza podziw i szacunek. Życie toczy się dalej i autor bez moralizowania pokazuje jak ważne jest nadanie mu nowego sensu bez rozpamiętywania przeszłości. Bardzo wzruszająca powieść, którą czyta się jednym tchem i którą mogę wam tylko polecić.
Opis Wydawnictwa Literackiego:
Znakomity francuski prozaik, autor słynnego Limonowa, Emmanuel Carrère opowiada historie, które mogą przydarzyć się każdemu z nas. Mała dziewczynka ginie w tsunami, młoda kobieta umiera na raka, pewne małżeństwo zaplątało się w spiralę długów… Nie moje życie, powiecie. Naprawdę? Oto powieść o naszych najgłębszych lękach, a zarazem o niezwyciężonej potędze miłości. Także o szczęściu wyrwanym rozpaczy. Mocna, skłaniająca do refleksji literatura.
Wydawnictwo Literackie - 2013 - 328 stron 



12 commentaires:

  1. Un livre très très émouvant et très juste... J'avais quelques appréhensions, j'avais peur du côté mélo et en fait j'ai été vraiment conquise et convaincue par cette lecture. Tu as raison, il ne porte pas de jugement et pose un regard plein d'humanité sur ses congénères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis vraiment contente d'avoir découvert l'écriture d'Emmanuel Carrère avec ce roman.

      Supprimer
  2. Un livre que je dois lire depuis longtemps... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai tellement dans ma bibliothèque... Celui-ci, je te le conseille vraiment, je pense que tu ne seras pas déçue.

      Supprimer
  3. il fait aussi partie des livres que j'ai dans ma liste "un jour"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette liste ne cesse de s'allonger :-)

      Supprimer
  4. un de mes livres préférés, et à mes yeux le meilleur ouvrage d'Emmanuel Carrère!

    RépondreSupprimer
  5. Un de mes préférés de l'auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé son écriture mais les sujets de ses autres livres ne me tentent pas vraiment. Un conseil?

      Supprimer
  6. Une très belle lecture qui m'est restée en mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce sera pareil pour moi.

      Supprimer