25 février 2018

Pays provisoire - Fanny Tonnelier

Le résumé et les premières critiques de ce roman promettaient une jolie histoire et j'ai été très contente de pouvoir le découvrir grâce à l'opération Masse critique de Babelio.

Amélie Servoz est une jeune modiste qui, après avoir passé quelques années à Saint-Pétersbourg, est obligée de quitter précipitamment la Russie, en raison des troubles précédant la prise de pouvoir des bolcheviques. Le cœur lourd, elle abandonne son atelier et décide de retourner en France en contournant les pays ennemis car la guerre fait rage depuis trois ans déjà et ce périple ne sera pas des plus faciles. 

Amélie quitte la capitale russe en train en passant par la Finlande, la Suède et la Norvège, elle s'embarque sur un bateau pour l'Ecosse où elle fait escale. Ensuite, elle emprunte un caboteur jusqu'à Folkestone avant l'ultime traversée pour rejoindre les côtes françaises. 

J'ai aimé cette fuite en compagnie d'Amélie, une femme déterminée, indépendante et passionnée par son métier. Le récit de cette aventure périlleuse est entrecoupé par les souvenirs d'Amélie, son enfance à Paris auprès de parents plumassiers, ses premiers pas en tant que modiste, ses heureuses années à Saint-Pétersbourg et ses amours. 

Malgré quelques reproches que je pourrais faire; une histoire un peu trop convenue parfois cousue de fil blanc et une image stéréotypée de la Russie, ce fut une lecture assez sympathique. C'est très romanesque, l'héroïne est très attachante, les descriptions de son métier sont intéressantes et l'écriture est plaisante. Finalement, j'ai bien aimé ce premier roman en dépit de quelques imperfections.

Alma Éditeur - 2018 - 256 pages
✮✮✮✰✰



8 commentaires:

  1. Tu en tires du positif malgré tes bémols.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai passé un bon moment mais sans plus.

      Supprimer
  2. Tu expliques très bien ce qui t'a plu et moins plu. Personnellement, je ne suis guère tentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir lu quelques billets très enthousiastes, je m'attendais quand-même à un peu plus.

      Supprimer
  3. C'est un des romans de cette rentrée littéraire d'hiver que j'ai envie de lire, je l'emprunterai à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  4. Ravie de Lire ta chronique. J'ai des réserves similaires aux tiennes. J'ajouterai Un roman désuet et une écriture aux qualités littéraires discutables. Pourtant, l'histoire se lit avec plaisir une fois les premiers préjugés (liés à l'écriture) dépassés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, nos avis se rejoignent. 😃

      Supprimer