31 décembre 2017

Par le vent pleuré - Ron Rash

Ron Rash est un auteur qui me tentait depuis un moment, ses romans assez souvent commentés sur les blogs, suscitent en général beaucoup d'enthousiasme. "Par le vent pleuré" est sa dernière publication et selon les inconditionnels de l'auteur ce n'est pas la meilleure.

En 1969 Bill et Eugene sont adolescents et vivent avec leur mère chez leur grand-père qui veut tout contrôler depuis le décès de leur père. Cet été là, ils font connaissance d'une jeune fille hippie, de passage dans la région, et profitent pendant ces quelques semaines de leur jeunesse et leur insouciance. Plus de quarante ans après, des ossements humains, découverts par hasard, s'avèrent être ceux de Ligéia dont ils n'avaient pas de nouvelles depuis. Que s'est il réellement passé le jour où ils l'ont perdue de vue?

"Par le vent pleuré" est une enquête sur une affaire non résolue, vieille de quarante six ans, mais c'est surtout l'histoire de deux frères que tout sépare et qui se font rattraper par leur passé. C'est Eugene, le plus jeune des frères, qui raconte et se remémore non seulement ce fameux été 1969 et leurs premiers émois amoureux mais aussi leur enfance, leur mère et leur grand-père despotique. Avec des chances égales au départ, les chemins des deux frères se sont opposées. l'un a tout réussi, l'autre a échoué et sombré dans l'alcoolisme. 

J'ai beaucoup aimé ce roman, son ambiance, cette tension palpable à chaque page. L'auteur nous amène à beaucoup de questionnements sur les choix que nous faisons dans la vie et l'idée de la justice différente selon les individus.  Il a réussi à me perturber, à me surprendre, à m'interroger. 

Un roman qui incite à la réflexion, très agréable à lire que je suis contente d'avoir découvert. 

Seuil - 2017 - 208 pages - traduit par Isabelle Reinharez

✮✮✮✮

30 décembre 2017

Mes plus belles lectures en 2017 - ulubione książki 2017 roku

Jean Hegland -  Dans la forêt 
Anna Hope -  Salle de bal (Sala balowa) 
Emmanuel Carrère -  D'autres vies que la mienne (Nie moje życie)







Delphine Bertholon -  Coeur-Naufrage
Aline Kiner - La nuit des béguines 
Laura Alcoba -  Le bleu des abeilles 


Jessie Burton -  Miniaturiste (Miniaturzystka) 
David Foenkinos - Charlotte 
Emily St. John Mandel -  Station Eleven (Stacja Jedenaście) 






Grażyna Jeromin-Gałuszka - Magnolia 
Ignacy Karpowicz -  Sońka (Sonia) 
Maja Lunde - Historia pszczół 







Valérie Tong Cuong - Par amour 
Agata Tuszyńska -  Narzeczona Schulza (La fiancée de Bruno Schulz) 
Szczepan Twardoch - Król 







Rosa Montero -  L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir 
Sylwia Zientek  Hotel Varsovie. Klątwa lutnisty
Jakub Małecki - Dygot



Elsa Osorio - Luz ou le temps sauvage (Luz jak światło)
Maja Wolny - Czarne liście 



26 décembre 2017

Czarne liście - Maja Wolny

Ostatnio mam szczęście do polskich powieści i autorów. Po świetnym "Hotelu Varsovie" Sylwii Zientek, po bardzo dobrym "Królu" Twardocha, odkryłam kolejną wspaniałą książkę i pisarkę.  O Mai Wolny nigdy wcześniej nie słyszałam i mój przypadkowy zakup "Czarnych liści" okazał się strzałem w dziesiątkę.

Kielce, 2011 rok, Weronika Czerny jest historyczką zajmującą się stosunkami polsko-żydowskimi w czasie II wojny światowej i samotnie wychowuje dziesięcioletnią córkę Laurę. Kielce, 1946 rok, do miasta przybywa Julia Pirotte, komunistka żydowskiego pochodzenia i dziennikarka "Żołnierza Polskiego" mająca za zadanie zrelacjonować pogrzeb ofiar pogromu, w którym zginęło ponad 40 Żydów. W 65 rocznicę tego wstrząsającego wydarzenia nieoczekiwanie ginie mała Laura. Czy to tajemnicze zniknięcie ma coś wspólnego z rodzinną przeszłością Weroniki, o której od lat stara się zapomnieć czy jest sprawką niezrównoważonego ojca dziewczynki?

Maja Wolny zręcznie wykorzystuje kryminalny wątek by przybliżyć nam tragiczne wydarzenie sprzed lat, o którym niewiele się mówiło i którym nigdy wcześniej nie słyszałam. Podobnie jak o Julii Pirotte, postaci autentycznej, o której sporo się z książki możemy dowiedzieć. Autorka umiejętnie przeplata przeszłość z teraźniejszością, prawdziwe wydarzenia z fikcją, autentyczne postaci z wyimaginowanymi bohaterami. Wszystko jest tu zgrabnie powiązane, nic nie zgrzyta, nic nie razi. Maja Wolny pisze przekonywująco, w bardzo ładnym płynnym stylu. Ta poruszająca a jednocześnie trzymająca w napięciu historia niesamowicie mnie wciągnęła i na pewno się skuszę na inne książki tej utalentowanej pisarki.

Wydawnictwo Czarna Owca - 2016 - 376 stron

✮✮✮✮✮

20 décembre 2017

La vie d'une autre (Cudze życie) - Frédérique Deghelt

Un roman qui traînait depuis quelque temps dans ma bibliothèque, une auteure que je n'avais jamais lue avant et un scénario prometteur, je m'attendais à une jolie découverte.

Un matin Marie se réveille et se rend compte qu'elle n'a aucun souvenir des douze dernières années de sa vie. Elle découvre avec stupéfaction qu'elle est mariée à l'homme dont elle vient juste de faire connaissance la veille et qu'elle a donné naissance à trois enfants. Tout en cherchant à savoir ce qui a provoqué cette amnésie elle profite pleinement de son "nouveau" statut d'épouse et de mère aimante. Elle choisit soigneusement ses confidents en faisant très attention de ne pas se faire démasquer, surtout par son propre mari.

Même si je n'ai pas cru une seconde à cette histoire, j'ai bien aimé la première partie du livre où Marie tombe des nues et redécouvre le monde qui l'entoure. Et puis, à mon avis, cela commence à tourner un peu en rond, les mêmes questions reviennent en boucle; que s'est-il passé? Dire ou pas la vérité? Et si la mémoire ne revenait jamais? 

Marie mène une vie confortable, est en analyse chez son psy, un ami de la famille, se rend à ses cours de théâtre, va chez son esthéticienne, passe les weekends à la campagne et cette vie de bourgeoise m'a finalement pas mal ennuyée. Une déception donc malgré un début plutôt engageant.

Le Livre de Poche - 2010 - 256 pages

✮✮✰✰✰



Cudze życie

Książka trafiła na moje półki już jakiś czas temu i skoro tak się stało, musiałam wcześniej przeczytać o niej jakieś pozytywne opinie bo rzadko się zdarza, że robię zakupy w ciemno nie sugerując się ocenami czytelników. Nieznana mi do tej pory francuska pisarka i oryginalny scenariusz wróżyły przyzwoitą i przyjemną w odbiorze lekturę. Tak było na początku, no może do połowy. 

Marie budzi się pewnego dnia u boku mężczyzny, którego poznała dzień wcześniej, ze zdumieniem stwierdzając  że czas zatrzymał się dwanaście lat temu i absolutnie nie pamięta co się przez ten okres wydarzyło. A wydarzyło się sporo; poślubiła przystojnego aktora i została matką trójki dzieci. Ta część powieści, w której główna bohaterka odkrywa na nowo otaczający ją świat była całkiem ciekawa. Marie starannie wybiera swoich powierników nie chcąc zdradzić się z tym co się jej przydarzyło i niezle jej to wychodzi. Korzysta z nowej roli kochającej (czyżby?) żony i matki jednocześnie doszukując się przyczyn tej zagadkowej utraty pamięci.

Chociaż ani przez chwilę nie uwierzyłam w tę historię, jej początek naprawdę mnie zaintrygował. Jednak moj entuzjazm malał z każdą przewracaną stroną bo pytania, które od początku zadaje sobie Marie, wałkowane są do znudzenia do samego końca. Do tego jej beztroska (pomijając amnezję) paryska egzystencja bardziej mnie irytowała niż imponowała.

Trochę szkoda, bo przecież nieliczne francuskie powieści doczekują się polskiego tłumaczenia i liczyłam na to, że będę mogła ją z czystym sumieniem polecić. Ta akurat mi nie przypadła do gustu ale całkiem możliwe, że niektórym się spodoba, tym bardziej, że napisana jest w zgrabnym i dość łatwym w odbiorze stylu.

Świat Książki - 2010 - 240 stron - Tłumaczenie: Krystyna Szerzyńska-Maćkowiak


16 décembre 2017

Coeur-Naufrage - Delphine Bertholon

De l'auteure j'ai lu et beaucoup aimé "Grâce" et après avoir lu "Cœur-Naufrage", il est certain que je ne raterai en aucun cas le prochain roman de Delphine Bertholon.

Lyla, célibataire, est une traductrice plus épanouie dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée. 
Joris est kiné et retrouve enfin le bonheur auprès de sa femme et de sa petite fille. 
Le livre alterne leurs récits au présent et à l'adolescence.

J'ai suivi avec plaisir ces deux trentenaires sensibles et sincères qui se font rattraper par leur passé douloureux. Deux personnages fragiles et attachants avec lesquels on s'identifie facilement.

Même si certaines situations sont assez prévisibles, je me suis encore une fois laissée porter par la belle écriture de Delphine Bertholon qui a réussi à me toucher sans jamais tomber dans le pathos. Les émotions des personnages sont dépeintes avec beaucoup de justesse et de finesse.

Cette histoire m'a fait penser aux romans d'Olivier Adam, un auteur que j'affectionne particulièrement. La même ambiance, la mer mais aussi des êtres blessés qui tentent de se reconstruire. 

Un roman plein de tendresse qui m'a permis de passer un agréable moment.

J.C. Lattès - 2017 - 304 pages

✮✮✮✮✮


9 décembre 2017

La veillée - Virginie Carton

Au moment de sa sortie en poche, j'ai déterré ce roman de mon énorme pile à lire pour terminer l'un des deux challenges auxquels je participe cette année. Vu le titre je m'attendais à quelque chose de triste voire funèbre mais ce ne fut pas le cas.

Marie et Sébastien, deux amis d'enfance, se retrouvent des années plus tard à veiller auprès du père de Sébastien qui vient de décéder. Ils vont passer une nuit en compagnie de celui qu'ils pensaient connaître si bien, une longue nuit qui sera faite d'aveux et de surprises.

Cette situation plutôt cocasse est l'occasion de raconter une belle histoire d'amitié, d'amour, de passion et d'illusions perdues. J'ai beaucoup aimé ces échanges entre deux amis qui ne se sont pas vus depuis plusieurs années et qui se livrent leurs confidences. A la fois triste et drôle, grave et frivole, ce joli roman de Virginie Carton s'est avéré une agréable surprise.

Stock - 2016 - 224 pages
✮✮✮✮


3 décembre 2017

L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir - Rosa Montero

J'avais envie de découvrir ce livre car pour l'écrire Rosa Montero s'est inspirée du journal intime de Marie Curie et depuis que j'ai lu le magnifique roman d'Irène Frain "Marie Curie prend un amant" la vie de cette femme hors norme m'attire beaucoup. 

Ici, il ne s'agit pas d'un roman mais plutôt d'un essai autobiographique écrit après le décès de Pablo, le compagnon de l'écrivaine, qui d'ailleurs y est peu présent. On apprend par contre beaucoup de choses sur Marie Curie, cette femme extraordinaire qui y apparaît sous un autre jour. Une scientifique de génie mais aussi une femme amoureuse et anéantie après la mort tragique de Pierre Curie. Pour Rosa Montero l'écriture de ce livre l'a aidée à surmonter son chagrin tout comme Marie avec la rédaction de son journal.

J'ai beaucoup aimé ce récit plein de sagesse et de sincérité sur le deuil, la reconstruction de soi après la perte d'un être cher, la force salvatrice de l'art et de l'écriture et la mémoire. J'ai aimé ces allers et retours dans l'intimité de Marie Curie. J'ai enfin été séduite par la belle plume de l'écrivaine espagnole que je découvre avec ce texte et qui me donne envie de lire aussi ses romans.

Editions Métailié - 2015 - 180 pages - traduit de l'espagnol par Myriam Chirousse

✮✮✮✮

Quelques citations:
Nous vivons dans une telle aliénation par rapport à la mort que nous ne savons pas comment agir.
Les moments socialement aberrants ouvrent des fissures dans la trame conventionnelle, par où s'échappent les esprits les plus libres.
J'ai toujours été émerveillée par ces harmonies, ces extraordinaires #Coïncidences du destin que la vie nous offre de temps en temps quand elle se montre magnanime, et qui font que, dans l'immensité du monde, deux être difficilement adaptables se réunissent avec profit...
La perte d'un être aimé est une expérience si traumatique et si insensée qu'on a du mal à croire à quel point une carte Visa avec le nom de votre mort écrit dessus en relief peut arriver à vous troubler et à vous bouleverser.
Notre mémoire est en réalité notre invention que nous réécrivons un peu tous les jours (ce dont je me souviens aujourd'hui de mon enfance n'est pas ce dont je me souvenais il y a vingt ans).
L'art en général et la littérature en particulier sont des armes puissantes contre le Mal et la Douleur.