17 février 2017

86, année blanche - Lucile Bordes

Ce petit livre alterne trois récits. Deux femmes directement touchées par l'accident de Tchernobyl et une adolescente vivant dans le Sud de la France nous racontent leur vécu. Elles ont peur et se posent beaucoup de questions. Ludmila vivait à Prypiat au moment de l'explosion, Ioulia à Kiev, tout proche, et leurs maris ont fait partie des liquidateurs de la centrale. Lucie a 15 ans quand la catastrophe arrive et s'attend à une fin du monde qui finalement ne vient pas. Troublée par la menace pesant sur son père qui se résigne à la fermeture du chantier naval où il travaille, cette peur devant l’inconnu venant de l'est fait place aux craintes quant à l'avenir de sa propre famille.

Plus sensible aux témoignages de Ioulia et de Ludmila, j'ai davantage apprécié la partie ukrainienne du livre qui est un hommage à tous ces hommes qui ont péri dans la catastrophe et à tous ces liquidateurs qui sont décédés des conséquences de la radioactivité.

Petite parenthèse: Tout en accompagnant ces trois narratrices, sont remontés mes propres souvenirs de ce triste événement qui n'a pourtant pas entaché l’insouciance de l'adolescente que j'étais, vivant alors en Pologne. Il faut savoir que l'information sur l'accident nucléaire n'a été divulguée que trois jours après. Je garde en mémoire ce moment où je quitte le défilé du 1er Mai (obligatoire pour tous les écoliers) pour me rendre au dispensaire où on distribue de l'iode à tous les enfants en prévention du cancer de la thyroïde. J'ai encore le souvenir du goût particulier de ce liquide brunâtre qu'on m'a fait boire.

✮✮✮✩✩
Présentation de l'éditeur: Au printemps 1986, le monde découvre Tchernobyl. Sous le nuage radioactif qui traverse l’Europe, trois femmes se racontent. Lucie, dans le sud de la France, se demande s’il va passer la frontière et bouleverser sa vie d’adolescente. Ludmila, dans la ville ultramoderne qui jouxte la centrale, veut croire que tout est sous contrôle dans l’invincible URSS. Ioulia, à Kiev, rêve d’indépendance et de son jeune amant français. Un moment crucial pour chacune d’entre elles, un moment crucial de notre Histoire. Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, Lucile Bordes se souvient de la peur, de l’attente et du silence. Dans une langue affûtée et poignante, elle dit aussi l’amour, l’engagement et le sens du sacrifice.
Liana Levi - 2016 -144 pages 

4 commentaires:

  1. J'ai été un peu déçue par ce livre mais j'avais lu précédemment "la supplication" de Svetlana Alexeivitch qui est d'un autre niveau... Je te le conseille vivement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai très envie de le lire depuis.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, la solution de Lugol que normalement tous les enfants ont été obligés de boire à partir du 29/04.

      Supprimer