27 janvier 2017

Cases blanches - Sylvain Runberg ~ Olivier Martin

Alors que tous les amateurs de BD attendent la parution du 2ème tome du Sentier des Ombres, une série à succès, Vincent Marbier, son dessinateur, a beaucoup de mal à se mettre au travail. Entre footings, festivals, visites de sa librairie préférée, il essaie en vain de trouver l'inspiration. N'ayant pas trop d'idées pour sortir de cette impasse, il n'hésitera pas à faire croire à son éditeur qu'il avait oublié les précieuses planches, tant attendues, dans le train.

Je n'ai pas vraiment accroché au scénario, j'ai eu du mal à m'attacher au personnage de Vincent qui en fait un peu trop mais j'ai apprécié cette plongée dans le monde de la bande dessinée. L'envers du décor dévoile les difficultés des dessinateurs à s'imposer, leur précarité et la pression des éditeurs. J'ai beaucoup aimé le graphisme et même si cette histoire ne m'a pas touchée plus que ça, j'ai passé plutôt un bon moment en tournant les pages de cet album aux cases joliment dessinées.

Quatrième de couverture: Vincent Marbier est un auteur de BD en panne d’inspiration depuis plusieurs années après l’énorme succès qu’a eu le tome 1 de sa série. Pressé par son éditeur qui veut voir l’album terminé, attendu par ses nombreux fans, délaissé par son scénariste qui n’en peut plus de ses blocages, Vincent est désorienté, au point d’imaginer arrêter la carrière de dessinateur. De son atelier, au bureau de son éditeur, en passant par les séances de dédicaces, de présentation à la presse et l’incontournable festival de Saint-Malo, Vincent s’engage dans la quête de l’inspiration retrouvée dans un récit didactique et haletant au cœur de la création et des coulisses de l’édition BD.
Grand Angle - 2015 - 82 pages
✮✮✮✩✩

Aucun commentaire:

Publier un commentaire