8 mai 2016

L'amie prodigieuse - Elena Ferrante

Ce premier volet de la saga napolitaine m'a laissé de bonnes impressions et même si je n'en ai pas fait un coup de cœur, j'ai passé un moment agréable aux côtés d'Elena, Lila, leurs familles, amis et voisins.

L'enfance et l'adolescence dans ce quartier défavorisé avec au quotidien la violence verbale et physique, n'est pas des plus faciles mais c'est sans amertume qu'Elena parle de cette période. Je me suis attachée à cette jeune fille ambitieuse qui a très envie de réussir dans la vie sans pour autant nier ses racines. Sa franchise, sa simplicité, ses doutes, son admiration pour Lila, son assiduité m'ont conquise. Ses souvenirs, bien que très différents de la réalité de ma propre enfance dans les années quatre-vingts, me font revivre ma jeunesse, les jeux dehors, l'école, les premiers amours et les premières déceptions.

Cette belle amitié qu'Elena Ferrante décrit à ses débuts de façon très convaincante résistera au temps qui passe et je vais sûrement poursuivre son histoire en découvrant la suite de la série.

Quatrième de couverture:
"Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C'état la vie, un point c'est tout: et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile."
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elle soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

folio - 2015 - traduit de l'italien par Elsa Damien - 446 pages

A propos de livres...
Genialna przyjaciółka

Ta pierwsza część włoskiej sagi, która zachwyciła francuskich czytelników na mnie również zrobiła pozytywne wrażenie i całkiem miło spędziłam czas w towarzystwie Eleny i Lili, dorastających w biednej dzielnicy Neapolu na początku lat pięćdziesiątych.

Obie są bardzo zdolne ale tylko jednej z nich udaje się kontynuować naukę. Mimo dwóch różnych dróg, którymi wkroczą w dorosłe życie te dwie nastolatki, silne więzi przyjaźni przetrwają. Elena z nostalgią powraca do tamtych lat, bez goryczy opowiada o trudnym dzieciństwie, gdzie przemoc słowna i fizyczna jest na porzadku dziennym. Ta rzeczywistość, mimo że tak różna od moich młodzieńczych przeżyć, przywołuje wspomnienia szkolnych lat, zabaw na podwórku, pierwszych miłości, porażek i rozczarowań i to mnie przede wszystkim w tej powieści urzekło. Ciekawa dalszych losów bohaterek, na pewno się skuszę by przeczytać kolejne tomy historii.

Opis wydawnictwa Sonia Draga:
Sześćdziesięcioletnia Elena Greco dowiaduje się, że Lila, jej przyjaciółka z czasów dzieciństwa, zniknęła bez śladu. Elena przypuszcza, że przyjaciółka wprowadziła w życie swoje odwieczne pragnienie zniknięcia ze świata, w którym żyła, usunąwszy przedtem wszelkie ślady swego istnienia. Chcąc znaleźć wytłumaczenie dla tego gestu, Elena postanawia opowiedzieć niezwykłą historię ich przyjaźni. I tu rozpoczyna się podróż w przeszłość, która przeniesie czytelnika w lata pięćdziesiąte ubiegłego wieku, na przedmieścia Neapolu.

13 commentaires:

  1. tu verras, le tome 2 (le nouveau nom) qui commence pile où s'arrête le tome 1 est vraiment bien - et la copine qui a lu les deux tomes suivants en anglais m'a dit que le tome 3 était excellent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît effectivement que les volumes suivants sont encore plus intéressants. Je pense que je les lirai en polonais, les 4 ont été déjà traduits.

      Supprimer
    2. Je suis contente qu'il t'ait plu même si ce n'est pas un coup de cœur.

      Supprimer
    3. À vrai dire j'etais même légèrement déçue de ne pas aimer plus, j'ai lu tellement d'avis très enthousiastes.

      Supprimer
  2. Je crois que je ne vais pas non plus résister longtemps à l'appel du second volume... Mais, ne lisant qu'en français, je suis condamnée à attendre les traductions des suivants !

    RépondreSupprimer
  3. un auteur que je me promets de lire depuis un bout de temps maintenant! question purement curieuse : tu es polonaise?

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Je pensais être la dernière à le lire ;-) Je suis sûre que tu vas l'aimer.

      Supprimer
  5. @ Nicole, pour moi ce ne sera pas avant l'été où je constitue
    habituellement mon stock de livres en polonais, je n'ai pas envie
    non plus de me jeter sur les trois volumes d'un coup.

    @ Violette, oui je suis polonaise.

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Tu confirmes donc ce qu'on m'a déjà dit.

      Supprimer
  7. Une bonne impression générale également, même si certains détails m'ont déçu.

    RépondreSupprimer